De l'activation des nocicepteurs à la douleur centrale: un changement de paradigme